Compte rendu 2 : Voyage dans l’Ouest

Voyages, écrit par Ralphy No Comments »

Voici le reste de mon aventure : Jour 6 à Jour 12

Jour 6 (Dimanche, 17 juillet)

Nous partions de Three Valley Lake Chateau (Revelstoke) pour nous rendre à Kelowna. Pas beaucoup de route aujourd’hui, mais de beaux arrêts en chemin. En empruntant la transcanadienne, nous nous sommes arrêté à Craigellachie, là où le dernier clou de chemin de fer a été posé pour compléter le chemin transcanadien. En résumé, la partie des rocheuses a été terminée en dernier (en 1885) car c’était la plus difficile à faire. Le dernier “spike” n’est pas en or comme je le pensais (c’est celui des States qui l’est).

En route, nous pouvions voir le climat changer: d’un climat montagneux, vers un climat désertique. Des routes en bordure de lacs, des montagnes avec peu de végétation, un soleil de plomb. Magnifique! Nous avons fait un stop à “Swan Lake” dans la ville de Vernon pour aller au marché. Bien des gens ont acheté des fruits frais, surtout des cerises, moi je prenais des photos ;-)

Nous avons dîné à Kelowna. J’en ai profité pour écoeurer un serveur en lui disant que l’Océanic à battu l’équipe de Kelowna en coupe Memorial. Je me suis bien amusé.

En après midi, nous avons visité le vignoble “Summer Hill, Pyramid Winery”. Nous avons eu un tour guidé (par une jolie demoiselle) qui nous a expliqué comment ils font leur mousseux, leur spécialité. Elle nous a montré comment goûter un vin, etc. Ils font aussi du vin rouge de glace à 100$ la bouteille. Ce vignole entrepose ses caisses de bouteilles dans une grosse pyramide, qui a semble-t-il certaines vertues. Finalement, la vue que nous avions sur Kelowna était de premier plan!

Ensuite, nous avons été voir un verger. Il se nomme “Kelowna Land and Orchard co. Ltd”. Nous avons aussi eu droit à une visite guidée. La dame était très accueillante, et parlais français. Elle nous a dit ce que l’on fait sur un verger (quels genres de travaux sont effectués, etc.). La pomme fuji est une pomme assez particulière, on la fait grandir dans un sac afin qu’elle soit blanche, ensuite on place un tatoo sur la pomme et on la mets au soleil! Il parait que des compagnies paient pour avoir des pommes commenditée. La couleur naturelle de cette pomme n’est pas belle, dit-on.

La ville de Kelowna est superbe. Environ 100,000 habitants, et de la belle température. Celle ville est en pleine expension. IL y a un centre de ski, la Big White Mountain. Nous avons vu un terrain de golf carrément dans un verger. Les balles sifflent au travers des pommiers! Des fruits de toute sorte poussent : pommes, pêches, poires, cerises, etc. c’est une grosse partie de leur économie. Fait intéressant, il y a un pont flottant pour sortir de la ville.

Jour 7 (Lundi, 18 juillet)

La grosse journée de route. Les paysages encore une fois qui font rêver. Nous partions de Kelowna pour nous rendre à Victoria. Du désert vers les montagnes montantes et ensuite descendantes.

Le gros événement de la journée a été la panne d’autobus. Un problème électrique empêchait le moteur de se refroidir. Nous étions près de la ville de “Hope” (espoir) et le terrain était toujours assez montagneux (quoique descendant). Nous avons dû faire un arrêt ou deux pour laisser refroidir le moteur. Nous avons dîné à Chilliwack, une banlieu de Vancouver. Nous espérions que l’autobus serait réparée à temps, ce qui fut le cas. Nous avons pris le traversier de Tsawassen par la suite. Il y avait beaucoup de trafic à un certain moment.

La traversée est très surprenante, bien des îles à contourner, le temps était clément, mais venteux. Arrivé de l’autre côté, Victoria nous attendait…

À Victoria, il n’y a qu’un véhicule de déneigement pour toute l’île tellement la neige n’est pas un problème. La pelouse commence à pousser en février, la ville est remplie de fleurs et d’arbres. Superbe. C’est une ville où l’on prend le thé, dans la plus pure tradition britannique.

Nous avons souper dans un restaurant chinois, et avons mangé comme de véritables orgres!

Une journée fatiguante, mais non moin intéressante.

Jour 8 (Mardi, 19 juillet)

La visite de Victoria. Nous avons eu un tour guidée: plein de belles maisons, de fleurs, et d’arbres comme je le disais. Il y a des lois municipales pour les protéger. Nous avons arrêté à quatre endroits: le premier, un point de vue (comme sur un mont), le second, le détroit de Haro, le troisième, Marina de Oak bay, et le quatrième arrêt était à Mile 0 (le début de l’autoroute trans-canadienne) sur la rue Douglas. Victoria remporte la palme pour sa beauté!

Nous avons enchaîné avec le Butchart Gardens. Nous avons commencé par dîner là, et ensuite la visite. Si vous aimez les fleurs, et les arbres, c’est l’endroit à visiter par excellence. Parmis les arbres, il y a des Sequoyas, des Pins chiliens, et bien d’autres! Les arrangements sont parfaits et enchanteurs. Par contre, la superficie n’est pas si grande que cela, on peut facilement en faire le tour en une après-midi et pas mal tout voir. Faites un tour rapide et ensuite un second tour pour mieux apprécier les détails.

Le soir était libre, et nous avons eu l’occasion de nous promener en ville et voir le parlement s’illuminer lorsque la nuit tombe. C’est très beau. Nous avons aussi entré a l’intérieur de l’Hotel Empress.

Jour 9 (Mercredi, 20 juillet)

Nous laissions Victoria pour nous rendre à Vancouver. Un peu de route pour nous rendre à Nanaimo. En passant, nous avons fait un stop à Chemainus pour voir les murales qui sont peintes sur les murs des édifices. Cette ville est minuscule, mais les gens arrêtent pour voir ces peintures, comme quoi on n’a pas besoin d’être gros pour être populaire.

Nous avons mangé sur le bateau. La traversé dure un heure et quart environ. Rendu à Horseshoe bay, nous nous sommes dirigé vers Vancouver. Nous avons fait un arrêt au pont suspendu de Capilano. Ça ressemble un peu à la passe du canyon des portes de l’enfer, mais en plus petit (seulement 200 pieds de hauteur), et le pont brasse beaucoup plus! il est environ deux fois moin large. Il y avait beaucoup de touristes à cet endroit. J’ai fait le “Tree top adventure” qui nous amène en plein milieu des arbres (mi-hauteur), nous pouvons passer d’un arbre à l’autre par des passerelles. Amusant.

Arrivé à Vancouver pour le souper, nous avons mangé encore une fois dans un steak house. Vancouver à l’air d’une très belle ville, la visite est le lendemain.

Jour 10 (Mercredi, 21 juillet)

Visite guidé de Vancouver. Le guide francophone nous a fait faire le tour de cette belle ville. Nous avons arrêté au Stanley Park, à Granville, à Gastown, au Chinatown et à la place du Canada.

Vancouver est une ville en pleine expansion. Beaucoup de constructions de buildings et de routes, c’est étonnant de voir ça. Le coût de la vie y est plus cher qu’ici, mais apparemment cela n’empêche pas les gens d’y vivre heureux. Environ la moitié de la population totale du BC vit dans le grand Vancouver.

Le Stanley park est le plus beau parc urbain que j’ai vu jusqu’à maintenant. Des pistes cyclables, des gros arbres, de très belles vues de la ville. À Granville, ce sont les marchés publiques: plein de magasins. Cet arrondissement est sous un pont (le début du pont). Bizarre n’est-ce pas ?

Gastown est une partie reconstruite qui a subi un feu. Il y a là la vieille horloge à vapeur, et d’autres vieux édifices, dont le “Sun tower” (petite tour avec un dôme verdâtre), et le Dominion building (couleur briques).

Le Chinatown est gros, mais nous avons passé assez rapidement. Je n’ai vu que des marchés extérieurs et quelques pancartes en chinois.

La place du Canada est l’endroit sur le bord de la mer où l’on voit les grosses voiles blanches. C’est très beau à cet endroit.

En après midi, nous étions libres. Je suis allé sur la tour (au Harbour centre) pour apprécier la ville vue d’en haut. Au loin, on voit Burnaby, le mont Baker (dans l’État de Washington), le port, etc. C’est super beau encore une fois, au risque de me répéter. Par la suite, j’ai pris le Sky Train pour me rendre à Burnaby (sous-terrain seulement au centre-ville). Je suis allé voir les cartiers généraux de TELUS. Je n’ai pu entrer car je n’avais pas apporté ma carte d’employé et la sécurité était resserrée à cause du conflit de travail. Je n’avais pas non plus les coordonnés de collègues en tête. J’ai donc rebroussé chemin. J’ai quand même pu consater que Burnaby est principalement composé de cartiers résidentiels et de quelques buildings. Une belle banlieue.

Le système de paiement du Sky Train n’est pas rigide, il est basé sur la confiance. Un modèle qui ne fonctionnerait pas au Québec. On arrête à une borne, on paie, mais il n’y a pas de barrières comme tel. C’est écrit : “N’allez pas plus loin si vous n’avez pas be billets”, et une ligne jaune tracée au sol est le seul obstacle à franchir. Quelques gardes de sécurité font des “spot checks”, mais la vérification n’est pas systématique.

Tout cela pour dire que j’ai bien aimé mon excursion en Sky Train ;-)

Nous avons soupé au “Old spaghetti factory”. Nous avons encore une fois très bien mangé.

Jour 11 (Mercredi, 22 juillet)

snif snif! dernière journée d’activité déjà! Bien de belles choses nous attendent. Aujourd’hui nous allons à Whistler!

En empruntant l’autoroute “Sea to sky road”. On part du niveau de la mer, et on se rend en montagne en l’espace d’une centaine de kilomètres. La route est en rénovation pour supporter le plus gros trafic anticipé pour les Olympiques qui se tiendront prochainement à Vancouver.

Un stop aux chutes Shannons, les troisièmes plus hautes du Canada (335 mètres). Elles sont très belles! Ensuite, nous avons arrêté à Squamish pour voir une des plus grosse montagne de granite au monde (650 mètres de dénivelé). Elle sert à l’escalade surtout et aux hikers. Elle se nomme “Stawamus Chief” et elle est située dans le park du même nom. Nous avons passé par un point de vue des chaînes de montagnes “Tantalus” qui sont absolument magnifiques, j’ai de belles photos de ces dernières. J’ai vu aussi le “Diamon head peak” qui est assez impressionnant.

Je vous le dis, il y avait trop de choses à voir et nous n’étions même pas rendu encore!

Whistler est énorme! J’ai pu monter en chair-lift jusqu’au sommet, environ 2000 mètres d’altitude. La vue est prenante et la dernière portion du char-lift est renversante! Au sommet, des montagnes à perte de vue, dont celle la plus remarquable est “Black Tusk” qui se situe dans le park de Garibaldi. C’est un sommet avec un pointu enneigé sur lequel il y a un autre pic encore plus haut, mais pas une goutte de neige sur celui-ci. On dirait une barbiche à l’envers, pour vous donner une idée. je l’ai en photo. Des tours d’hélicopter sont disponibles.

Le village est super beau, et rempli d’activité même en été. Il y a du vélo de montagne, des randonnées etc. !

La dernière photo de mon voyage a été celle du “General Motors Place” près de notre hotel avec en avant plan, la banière des Canucks de Vancouver, soulignant la fin au conflit dans la LNH.

Jour 12 (Jeudi, 23 juillet)

Le départ pour les terres du Québec. C’est avec une certaine tristesse, mais avec le sentiment d’avoir vécu une expérience inoubliable que je laisse l’Ouest canadien.

Nous nous sommes levés à 4h15, heure de l’Ouest (7h15, heure du Québec). L’avion partait à 8h00.

Le vol s’est bien déroulé, l’atterissage assez brusque.

Quelques petits faits et anecdotes en guise de conclusion :

  • J’étais le seul jeune du voyage, mais tous sont jeunes de coeurs. Je m’entandais bien avec ces gens
  • Claire, Liliane et Gisèle ont été de très bonne compagnes de voyages, sans oublier Mado, notre chanteuse!
  • Nous avons eu du beau temps prèsque tout le long du voyage
  • La vue la plus belle a été le Lac Louise, suivi de près par toutes les autres montagnes et lacs visités dans le voyage! Le fait de voir des photos n’est pas suffisant, il faut le voir pour le croire!
  • Nous avons appris beaucoup de choses sur la géologie, sur les glaciers, la couleur de l’eau, etc.
  • Les guides étaient très compétents et rendaient l’expérience encore plus enrichissante
  • Nous avons vu des espèces animales et végétales que nous n’avons pas ici (incluant les oiseaux, et l’arbre qui pert ses feuilles à longeur d’année et qui perd ses écorces à l’été)
  • Nous avons traversé bien des climats et des reliefs : plaines, montagnes, déserts, bord de mer, îles, etc.
  • Nous avons utilisé des moyens de transports différents : avion, autobus, bateaux, téléfériques
  • Cinq autobus ont été requises pendant notre voyage!
  • La plus belle ville du voyage a été Victoria
  • Les plus beaux grattes-ciels sont à Calgary à mon avis
  • Je ne manquais pas une occasion de prendre en photo les édifices de TELUS
  • Le West Edmonton Mall est un centre d’achat mémorable par sa taille et ses attractions.
  • Les montagnes sont fabuleuses ! Le Stanley park est superbe à Vancouver, le Butchart garden est très beau à Victoria
  • Les hotels avaient bien du bon sens, à part quelques exceptions (Sandman hotel à Vancouver, chambre trop petite)
  • Belles architectures : parlement de l’Alberta à Edmonton, Parlement du BC à Victoria, et la bibliothèque de Vancouver qui ressemble à un Colisée romain (dessiné par un québécois)
  • On sent l’influence asiatique à Vancouver plus que partout ailleurs.
  • On a mangé beaucoup d’oeufs et de Steak !
  • Somme toute, ce fut le plus beau voyage de ma vie, sans hésitation.
    Maman j’veux y retourner !!!

    Compte rendu 1 : Voyage dans l’Ouest

    Voyages, écrit par Ralphy No Comments »

    Voici la première partie de mon compte rendu (Jour 0 à Jour 5).

    Jour 0 (Lundi 11 juillet)

    Je suis arrivé au Best Western de Dorval la journée prédédant mon départ, vers les 16h.
    J’ai trouvé l’hotel par un coup de chance. Voyez-vous, j’avais prévu un itinéraire, mais à la dernière minute, suivant mon instinct, j’ai décidé de suivre les indications pour “Dorval”, ce qui m’a amené à prendre un chemin différent.
    Il faisait chaud à Montréal, environ 35 degrés Celcius.

    Jour 1 (Mardi, 12 juillet)

  • Je me suis levé à 4h30 du matin heure de l’Est, et je me suis couché à minuit et demie, heure de Calgary. Une journée de 22 heures !
  • Le vol s’est bien déroulé, et a duré un peu moins de 4 heures. Chose bizarre, aucun repas n’a été servi dans l’avion.
  • En arrivant, nous nous sommes dirigés vers un restaurant où un buffet nous attandait. C’est là que j’ai fait connaissance avec mes compagnes de voyages.
  • En après-midi, nous nous sommes promenés dans “Prince Island Park”, près de la rivière Bow pendant que des réparations étaient effectuées sur l’autobus (changer de pneus)
  • Nous avons visité les jardins Devonian, qui se trouvent au centre-ville, dans les étages supérieures d’un centre d’achat.
  • Nous avons pris le temps de marcher dans les rues.
  • Pendant la soirée, nous avons assisté à un spectacle du Stampede de Calgary. En première partie, des courses de charettes (tirés par des chevaux). En deuxième partie, il y a eu un spectacle pour célébrer le 100 ième anniversaire de l’Alberta. Je n’ai jamais vu si beau spectacle. Il y avait de tout : chansons, acrobaties, stand-up, feux d’artifices! Tout cela en célébrant l’histoire est les diverses cultures qui peuplent l’Alberta. Vraiment magnifique!

    Jour 2 (Mercredi, 13 juillet)

  • Déjeuner à la tour de Calgary, d’où nous avons une vue imprenable sur la ville. C’est un restaurant tournant, et à l’étage supérieur, un point d’observation.
  • Il y a un endroit où nous pouvons marcher sur un plancher de plexi-glass et voir ce qu’il y a sous nos pieds! Étourdissant!
  • Nous avons pris la route qui nous mène à Edmonton. Sur le chemin, des champs et encore des champs! On voit du Canola (jaune) et d’autres types de cultures.
  • Le long de la route, des camions étaient stationnés pour protester contre le prix élevé de l’essence.
  • Nous sommes allés au West Edmonton Mall, le plus grand centre d’achats qui soit! Il est remplit de boutiques et d’attraits touristiques (piscine à vagues, patinoire, casion, exposition marine, etc.)
  • Jour 3 (Jeudi, 14 juillet)

    Visite d’Edmonton, cela comprend:

  • Les serres Muttart (les pyramides). Tout le tour, il y a un parc avec arrangements floraux et une piste cyclable la traverse. De là nous avons une belle vue sur différents buildings d’Edmonton et de l’Hotel Fairmont qui a une architecture très distincte (château).
  • Le parlement de l’Alberta. L’intérieur est en marbre du Québec (peut-être d’Italie aussi). Il y a de belles décorations (fontaine, palmiers, et peintures de personnes importantes dans l’histoire de la province).
  • Deux peintures, celle du roi et de la reine d’Angleterre de cette époque, sont faites avec la technique de “perspective à un point”. L’effet est que les personnages sont toujours tournés vers vous et vous regardent dans les yeux, peut importe si vous êtes à gauche ou à droite de l’oeuvre.
  • J’ai vu une “pie bavarde” à Edmonton et aussi à Jasper et à Banff.
  • Sur la route nous menant à Jasper nous avons mangé à Edson dans un “Smitties” (je ne me rappelle plus de l’orthographe exacte). Le fait comique est que notre guide avait appelé avant, pour confirmer notre réservation. Lorsque nous sommes arrivés, on ne nous attendait pas! L’affaire, c’est qu’il y a deux restaurants portant le même nom et nous avons choisi le mauvais ! Incroyable, dans une si petite localité ;-)

    J’étais rempli d’émotion lorsque nous avons commencé à voir les montagnes. Absolument incroyable ! Nous avons vu des wapitis et des chèvres de montagnes aussi. Wow! Nous avons arrêté au Jasper Park Lodge, un endroit de villégiature. Nous avons visité le Lac Beauvert, qui est d’un vert magnifique.

    Pas très loin, nous avons visité le canyon Maligne, où il y a une passerelle nous permettant d’apprécier la profondeur du gouffre. Il y a ce que l’on appelle des “marmittes”. Ce sont des formations rocheuses creusées par l’usure du temps.
    Au souper, nous avons mangé à notre Motel (Maligne Lodge) où de belles serveuses québécoises nous attendaient ;-)
    Notre premier Steak 100% boeuf de l’Ouest! (et non notre dernier)

    Après souper, nous avons monté au sommet du mont Whistlers (ne pas confondre avec le centre de ski au BC) en tramway (téléférique). La vue est très impressionnante! Le temps était nuageux avec percées de soleil. Nous pouvons voir que Jasper est faite en forme de “J” de là.

    Nous avions l’occasion de monter plus haut, mais je n’ai pas pu me rendre jusqu’au sommet (par manque de temps, pas d’intérêt!) J’ai quand même vu l’autre versant de la montagne: des monts à perte de vue ! J’étais environ à 7500 pieds d’altitude.

    De retour en bas, nous avons pris une bonne bière dans une brasserie artisanale à Jasper. J’ai goûté deux sortes de bières exclusives à l’établissement.

  • La population varie de 5000 à 20000 personnes selon les saisons touristiques. Beaucoups de franco-québécois en emploi d’été ;-)
  • Les jours sont très long. Il a fait jour jusqu’à 22h30 !
  • C’était la première journée de beau temps à Jasper, selon les résidents. Nous avons été chanceux !
  • Jour 4 (Vendredi 15 juillet)

    Sur la route des glaciers. Absolument incroyable ! Les montagnes extrêmement impressionnantes, même si le temps était à la pluie. Je ne revenais tout simplement pas!

    Nous avons arrêté aux chutes Athabasca, et Sunwapta. La dernière est plus belle que la première, mais les deux valent le coup d’oeil.

    Vers l’heure du midi, nous étions rendu au Columbia Icefield. Nous avons fait une expédition sur le glacier (dans la branche Athabasca) abord d’un snowcoach (véhicule 6 roues motrices).

    Je pris le temps de me changer (bottes, pantalons longs et polar) car la température change sur le glacier. Ce dernier a beaucoup fondu ces 125 dernières années, mais il en reste encore pas mal ! Les guides étaient très compétents et nous ont expliqué beaucoup de phénomènes qui se produisent sur un glacier. Tout près de nous se trouve le “Snow dôme”, un point où le ruissellement se dirige vers trois points cardinaux différents.

  • L’eau a sa couleur à cause de minuscules particules de roches qui se diffusent dans l’eau et reflètent la lumière que nous voyons. Ça donne un beau bleu émeraude (bleu-vert). Un bel exemple est le lac Peyto, que nous avons vu aussi. Il est magnifique!
  • Souper à Banff. Où encore les montagnes dominent le paysage.
  • Nous avons couché à Canmore, où je croyais voir les “three sisters”, trois montagnes populaires là-bas, mais la fille à l’hotel m’a dit que ce n’était pas celles-là… Mais après avoir vérifié sur le Net, ce sont bien les three sisters!
  • Le long de la route de Banff, les bords de routes sont clôturés pour protéger les animaux. Aussi, il y a des viaducs aménagés afin que la faune puisse traverser la route sans danger.
  • Jour 5 (Samedi 16 juillet)
    Nous n’avons pas visité Canmore (je me promets d’y retourner!).
    Nous avons fait le tour de Banff. Nous avons marché dans les rues de Banff, et aussi nous avons vu l’hotel Fairmont à Banff (le gros château). On voit des poubelles à l’épreuve des ours. Cela montre l’omniprésence de la faune dans ce coin de pays.

    Après Banff, nous avons visité le Lac Louise. Les mots me manquent pour décrire la beauté du lac. Un panorama unique au Canada, un véritable bijou! Nous y avons resté le plus longtemps possible, mais une seconde visite s’impose!

    Nous avons aussi visité le lac Émeraude. Magnifique lui-aussi.

    En traversant les montagnes, nous avons passé par le col du cheval qui rue et par le col Roger. Encore une fois des panoramas à couper le souffle. Ces deux cols sont du côté BC, donc, dans le parc Yoho.

    Il y a beaucoup d’habri anti-avalanche (sortes de tunnels que l’on emprunte afin d’éviter les couloirs d’avalanches).
    Sur la route, nous avons arrêté à la forêt de cèdres géant. Certains arbres ont plus de 300 ans! Ils sont assez gros merci!

    Sorti des montagnes (le maux est faible), nous nous rendions à Revelstoke, au “Tree Valley Chateau”. Assez surprenant, et bien aménagé.

    Avant le souper, une tournée du domaine. Il y a un village fantôme, un hangar de vieilles voitures de collection et un hangar de trains avec quelques wagons et une table tournante pour les trains. Le propriétaire travaille très fort sur son domaine. Je suis très impressionné par son dynamisme. Il a tout monté lui-même sans l’aide des gouvernements! Il produit sa propre électricité, a fabriqué sa plage, et a remonté plusieurs vieilles bâtisses, sans compter tous les vieux objets historique. Ça vaut le détour.

    Le souper était un barbecue (j’ai pris le poulet cette fois-ci). L’ambiance était à la fête, un vrai souper Western! Après souper nous avons fait tranquillement le tour et nous nous sommes couchés tôt pour nous reposer.

    Mon voyage dans l’Ouest canadien

    Voyages, écrit par Ralphy No Comments »

    Un petit mot pour vous dire que je suis revenu de mon voyage dans l’Ouest canadien. J’ai adoré mon voyage. Je ne crois pas que j’aurais pu voir plus de choses en si peu de temps ! Je vais vous faire partager mon voyage dans ce blogue, et aussi, les meilleures photos seront sur Plein la vue.  D’autres photos se trouvent ici.

    Bien des choses m’ont émerveillé, et comme vous vous en doutez, c’est surtout la splandeur des Rocheuses qui a attirée mon attention. Les montagnes sont tout simplement sublîmes ! Je repense au Lac Louise et j’en ai des frissons dans le dos tellement c’est beau! Les villes populeuses de l’Ouest sont aussi très belles et très propres. L’Alberta sent le dynamisme économique. La Colombie-Britannique pour sa part est très touristique et ouverte sur le monde.

    Je me suis fait de nouveaux amis durant mon voyage, et je leur dis un beau bonjour! Ces 12 jours resteront gravés dans ma mémoire.

    New Hampshire – suite

    Voyages, écrit par Ralphy No Comments »

    Je transfers mes photos de temps à autres et elles sont sur Pleinlavue.com

    Voici un méli-mélo de faits et impressions sur notre voyage :

    Mistère de la côte magnétique résolu?
    Depuis que je suis tout jeune je me demandais:”Mais qu’est-ce qu’une côte magnétique?”. On me parlait d’une impression de monter alors que l’on descend, c’était bien vague dans ma tête. Et bien, notre route nous a amené Chartierville sur la route 257 où il y en a une. Voici l’expérience… Il y a une pente descendante suivie d’une pente montante. Au fond du creu, il y a une affiche qui dit environ ceci:”Arrêter le véhicule, mettez le quatre flashers, mettez vous sur le neutre et regardez par derrière”. Bon. la voiture se mets à reculer d’elle-même… rien de spécial? attendez-voir, mais on monte une côte sur le neutre ! tous les indices visuels nous le laissent croire. C’est vraiment particulier.

    Mont Washington et White Mountains
    Très beau parc naturel, ressemblant au parc de la Gaspésie, mais en plus grand. Le parc est très bien aménagé, on peut monter le mont Washington en randonnée pédestres, en voiture, en visite guidée, et même en train!
    À la marche, ça prend 4 heures, en voiture environ une demie-heure. Le record en course est 56 minutes, à vélo 45 minutes environ. en voiture, 6 minutes!

    Le Mont Washington est l’endroit où les vents les plus violent ont été enregistrés : 231 miles à l’heure !! ça décoiffe!
    Le Mont Washington est entouré de montagnes nommées d’après d’anciens présidents : Jefferson, Clinton, Adams, Madison, etc. On appelle cela la Presidential Range.
    Le Mont Washington est la plus haute montagne de la région : 6,288 pieds, un dénivelé d’environ 4000 pieds sur un chemin de 13 km de long (sinueux)
    Par temps clair, on peut voir l’océan Atlantique, et dans l’autre direction, le mont Orford au Québec.

    Méli-mélo

  • PortsMouth est un très belle ville sur le bord de mer. Il y a des plages etc. Nous n’avons pas beaucoup visité ses attraits, mais ç’a l’air très bien.
  • Les motocyclistes ne portent pas de casques pour la pluspart. Nous n’avons vu que deux motos où les conducteurs portaient un casque (gangs de tapettes !!)
  • Les routes secondaires sont très jolies, c’est boisé. L’ambiance est calme et joyeuse. Ça sent la liberté!
  • Les piétons sont très respectés et en retour ses derniers ne traversent pas n’importe où.
  • Les gens sont en formes dans cet état. Pas beaucoups d’obèses, de fumeurs etc.
  • Beaucoup de pancartes “No parking on pavement” sur les bords de routes secondaires!
  • La différence entre les Miles et les Kilomètres nous a causé des problèmes de planification. facile de se méprendre!
  • La signalisation routière contient beaucoup moins de pictogramme qu’au Québec. Prèsque tout est écrit
  • Pas de taxe, sauf sur les produits touristiques (chambre d’hotel et produits de luxe).
  • Nashua est une ville au centre-sud de l’État. C’est comme une banlieue, la population n’est pas concentrée, mais plus étandue sur le territoire. Elle avait déjà gagné le prix de “Best place to live in America” (meilleur ville en Amérique), mais bof, j’ai trouvé ça bien ordinaire. C’est comme un dortoire.
  • Il y a des postes à péages (50 et 75 cents). Contrairement au mythe répandu, cela ne ralenti pas le trafic. La raison est fort simple. Il y a deux voies de circulations, mais le poste à péage en comporte 7. Les voitures se répartissent donc sur 7 voies et après le péage, reviennent sur les deux voies. Il y a des lignes où ça prend le change exact, d’autres voies qui ont du change.
  • Manchester est la métropole du New Hampshire. Un cachet très britanique, des clochers du genre “Big Ben”, très propre et moderne. Tous les services sont là: un stade sportif, des hotels, centre d’achats, etc. Une population d’environ 100 000 personnes, ce qui est très respectable.
  • Pas de quatre stop comme au Québec.
  • Sur la rue principale “Elm Street”, il y avait une exposition de chars modifiés. Très hot !
  • Concord, est une très belle ville au nord de Manchester. Son centre-ville est historique et contient les buildings législatifs (sénat, librairie, etc.) c’est à voir!
  • Cette fin de semaine-là se tenait le “Freedom summit”. Des conférences sur les positions libertariennees, questions philosophiques etc. Nous n’avons pas assités aux conférences, mais ça avait l’air intéressant.
  • Au plus chaud, il a fait 37 degrés!
  • Nous cherchions une track de NASCAR à Londonderry (au nord de Nashua), mais en réalité elle est à Loudon (au nord de Concord). Vous comprendrez qu’on ne l’a jamais trouvé!
  • Laconia est une ville entourée de lacs. Magnifique région faisant penser au Lac St-Jean. Des noms de lac indiens imprononçables!
  • Nous avons soupé à Littleton, après avoir traversé les White Moutains par l’autoroute. Un spectacle impressionnant.
  • Aux douanes, nous avons perçus les douanés comme des percepteurs d’impôts: demandant à voir nos biens achetés aux States avec les factures, etc. Par contre, il ne nous ont pas demandés nos pièces d’identités. Je sais pas si c’est normal.
  • Martin avait ramassé beaucoup de journaux locaux (car il désire éventuellement aller rester là), et cela a attiré l’attention du douanier. Nous avons dû nous expliquer. Ils ont fouillé le char d’un bout à l’autre regardant même en dessous des sièges! Bien sûr, au cas où nous aurions caché des biens taxables !
  • De retour à Rimouski, il faisait 14 degrés pas longtemps après que je sois arrivé. Quelle déprime!
  • J’ai adoré ce voyage et je suggère à tout le monde d’y aller !
  • Saucette au New-Hampshire

    Voyages, écrit par Ralphy No Comments »

    Un de mes amis demeurant à Sherbrooke (Martin) m’a proposé d’aller faire un voyage au New-Hampshire, question de visiter l’état et de se changer les idées. Je suis donc parti le 23 juin après le travail pour aller le rejoindre à Sherbrooke. Nous avons passé la journée de vendredi et de samedi là-bas. De retour samedi soir. J’ai couché une autre fois à Sherbrooke avant de repartir le lendemain.

    J’ai pris un bon paquet de photos (184 pour être plus précis), et j’ai enregistré nos commentaires lors du voyage. Je pourrais donc vous faire un récit plus détaillé aussitôt que j’en ai le temps. En gros, nous avons entré aux USA par la route 257, visité le Mont Washington (région montagneuses), les villes de Portsmouth (bord de mer), Nashua (rural), Manchester (LA ville), Concord (historique et politique), Laconia (localité entourée de lacs), et sommes retournés par l’autoroute 93 et ensuite 91 (qui entre dans le Vermont) pour arriver aux lignes de Standstead.

    J’ai bien aimé ce voyage, et surtout l’État du New-Hampshire, qui ressemble beaucoup au Québec par sa végétation, ses régions montagneuses, ses lacs, son bord de mers, et ses villes de tailles raisonnables.

    Surveillez le Blog pour avoir d’autres détails et les liens pour les photos.

    Voyage dans l’Ouest canadien

    Voyages, écrit par Ralphy No Comments »

    Voilà c’est fait ! Le voyage est maintenant réservé. Cet été je vais visiter l’Ouest canadien. Mon séjour sera d’une durée de 12 jours, du 12 au 23 juillet. J’ai bien hâte de voir les parcs nationaux, régions urbaines et les autres attraits touristiques de cette magnifique et grande région. Comme c’est la première fois que je vais dans cette partie du Canada, j’ai décidé de prendre un voyage organisé, avec guide, hébergement et repas compris. Mon opinion là-dessus est que les gens qui organisent le voyage connaissent bien mieux que moi tous les coins à visiter alors je m’en remets à eux.

    J’ai l’intention de bloguer pendant mon périple le plus souvent possible. Je sais que nous serons occupés. Ce genre de voyage optimise l’utilisation du temps. Je vais prendre des photos et écrire mes commentaires sur ce blogue lorsque j’en aurai l’occasion. Au pire, je vous donnerai un compte rendu une fois de retour en terre de Rimouski.

    En tout cas, je suis certain de ne pas m’ennuyer. Il y a tellemnent de choses à voir !

    Aqua-Neige 29

    Voyages, écrit par Ralphy No Comments »

    Bonjour à tous!

    Hier, le 16 avril, Stéphane et moi sommes allés faire un tour à Val-D’Irène (près d’Amqui) pour voir la 29 ième édition de l’Aqua-Neige. Ces festivités printanières ont lieu chaque année, à la fin de la saison de ski et de planche à neige. L’événement consiste en une compétition où les participants doivent dévaler une pente en “downhill” afin de traverser un lac d’une longueur de 62 mètres. Vous l’aurez deviné, cela laisse beaucoup de place à l’erreur et nous assistons très souvent à des plonges pour le moins très amusantes !

    Samedi, c’était la première manche des compétitions. Sans avoir de chiffres exacts, il devait y avoir une cinquantaine de participants en tout et partout. Il y a une catégorie pour les skieurs, une pour les planchistes, et une dernière pour les juniors.

    Stéphane était là bien entendu pour prendre des photos qu’il a mis sur son site web “Plein la vue!” (voir mes liens favoris à droite).

    Une belle ambiance, surtout en après midi, lorsqu’il y avait encore plus de spectateurs. À la toute fin, l’animateur s’est porté volontaire pour tester l’eau du lac ! Et elle est froide!