Le Movember est là!

Société, Vie personnelle, écrit par Ralphy No Comments »

Cette année, j’ai décidé d’embarquer dans l’aventure du Movember pour supporter la cause de la santé masculine, et plus particulièrement le cancer de la prostate.  Les hommes sont souvent orgueilleux et ne révèlent pas leur bobos la plus part du temps.  ça doit venir de nos gènes, je suppose…

Cette initiative pour les hommes permet de changer les choses en faisant une campagne sérieuse et en même temps très ludique.  Perso, j’ai toujours voulu savoir ce que j’avais l’air avec une moustache ;-)

Je vous encourage donc à faire des dons généreux pour cette cause masculine qui me tient à coeur!

Faites un don maintenant !

 

Broue #3010: j’y étais!

Société, écrit par Ralphy No Comments »

Après tout près de 32 ans de tournée, il était temps pour moi d’aller voir ce spectacle.  Ma blonde avait acheté des billets d’avance, heureusement.

À part mon rhume, le spectacle était pas mal drôle. De très bons dialogues, de l’humour physique, des changements de costumes et plus encore.

Dans les textes on reconnait parfois la plume de Claude Meunier, avec des dialogues absurdes qui ne mènent nul part, mais dont les personnages s’accommodent très bien.

Bien sûr, c’est rempli d’humour viril de brosse, de pettes, de vomis et quoi encore.  On montre souvent les personnages exposant leur façade sans défaut et parfois prétentieuse, pour ensuite les voir dans des situations où ils sont plus vulnérables.  Cela ajoute une belle profondeur à la pièce.

Après toutes ces années, on voit que les acteurs ne sont pas tanné de la faire.  Ils improvisent par moment, et on a aussi droit à des rires imprévus.  Cela fait le charme de cette pièce.

Finalement, l’autre chose que j’ai remarqué est que depuis 32 ans que les blagues roulent, certaines d’entre elles sont devenus à l’insu de plusieurs, de éléments de notre culture, ou de notre savoir populaire.  Des expressions comme “check-y la face”, pour ne nommer que celle-là, se sont incrustées dans notre société.  On pourait dire que tout le monde est un peu conscient de Broue malgré eux…

En somme, un très bon spectacle!

Aie! on change de décennie bientôt!

Société, écrit par Ralphy No Comments »

Je viens juste de réaliser cela ce matin.  2010 marque la dernière année de la décennie, 2011 en ouvre une nouvelle.  Ce que le temps passe rapidement!

Des fois je me demande si la perception du temps est un sens qui perd de l’acuité avec l’âge.  Cela expliquerait pourquoi les adultes trouvent en général que le temps passe vite et que les enfants ne perçoivent pas le temps de la même façon.  Qu’importe, ce n’est que ma théorie personnelle…

En 2000, bien des gens ont célébré le nouveaux millénaire avec tord, puisque c’est 2001 qui marque le début du nouveau millénaire…  On aime les chiffres rond, que voulez-vous!

Voici quelques inventions de cette décennie qui ont attiré mon attention:

  • Le Segway (2001)
  • iPod, et iTune (2003), et le reste de la série par la suite (iPhone et iPad)
  • Voiture Hybride de Toyota (2003)
  • L’arrivée de  facebook (2004) et de Youtube (2005)

Il est un peu plus difficile de trouver les choses qui ont disparues depuis 2001, mais nul doute qu’il y en a tout un paquet.  Du côté technologique, on ne voit plus de lecteurs de disquettes et d’écran cathodiques…

Il y a aussi des inventions qui, malgré le fait qu’elles sont passées date, survivent tant bien que mal : je pense au fax, à la téléphonie filaire, et au protocole FTP ;-)

En tout cas, bien des changements nous attendent dans la prochaine décennie.  On dit que l’évolution se passe de plus en plus rapidement, surtout à cause du commerce mondial et des moyens de communications évolués.  On a pas fini d’être étonnés!

L’être humain a bizarrement une aversion aux changements.   Cette situation va-t-elle provoquer une augmentation du stress en général? C’est à voir.

Les clichés du Cinéma Hollywoodien

à la légère, Société, écrit par Ralphy No Comments »

À chaque fois que je regarde un film et qu’une scène me rappelle quelque chose, alors je me dis que j’ai sûrement déjà vu cela dans un autre film.  Par contre, il y a des phrases clés, ou des situations qui sont tellement reprises souvent qu’elles en deviennent un cliché.

Comme par exemple, lorsque des personnages arrivent sur une rivière (pendant un film d’aventure), ils vont prèsqu’ immanquablement aboutir à une chute d’eau.  Ou encore, la fameuse voiture qui ne démarre pas, et le personnage dit:”Démarre! Démarre!”.  Les comptes à rebours qui s’étirent pour laisser le temps au héros d’arriver “à temps”.  Les méchants qui tirent tout le temps à côté, ou encore, lorsqu’ils auraient une chance de tuer le héros, ils disent:”Je le veux vivant!”, ou encore, dans une scène finale, le méchant se sent obligé de raconter sa motivation intérieure perdant ainsi son momentum et gâchant sa chance d’en finir pour de bon!

Hé, laissez-moi vous en dire d’autres que j’ai remarqués:

  • Le novice qui apprend tout l’art d’un professionnel le temps d’une toune de trois minutes (le montage!)
  • Les deux personnages (gars et fille) qui se haïssent le plus au début du film finissent par s’embrasser à la fin
  • Le chien qui ne meure pas (le chien qui appartient à l’un des personnages principaux et qui est amené à passer par toutes les épreuves, et qui s’en tire à la fin)
  • Le pro qui demande à son protégé :”Attends-moi ici, surtout, ne bouge pas!” (ou “j’y vais seul!”), mais qu’en fin de compte, le protégé ne l’écoute pas et fini par sauver le pro d’une mort certaine
  • Le personnage qui ne sert à rien pour l’histoire, agace tout l’auditoire, sauf les enfants (genre jajarbing).
  • Les personnages qui plongent dans l’eau et qui ont des poumons d’acier! (il y a toujours un passage sous l’eau!”
  • L’inconnu qui connait tout de la situation. (Est souvent consulté par les héros.   On ne sait pas d’où il vient, mais il peut tout dire sur les méchants : où ils demeurent, quels sont les dangers, etc.)  Bref, ces “conseillés” inconnus sont là pour expliquer le film à l’auditoire…
  • Le style d’histoire où un méchant mégalomane veut construire des condos à quelque part, et que les habitants s’y opposent
  • Le style d’histoire où un personnage spécialisé dans quelque chose (par nature, ou par métier), se retrouve dans une situation diamétralement opposée avec des conséquences loufoques

Voilà, la liste pourrait s’allonger et s’allonger, comme si nos auteurs hollywoodiens ne regardaient pas leurs propres créations pour se dire:”Ah ouin, on l’a fait pas mal souvent celle-là!”

Partagez les clichés qui vous font rires, ou encore qui rendent certains films si prévisibles!

Les cyclistes sur les voies rapides

Les fils se touchent, Régional, Société, écrit par Ralphy No Comments »

L’été est déjà bien installée: la température est agréable, les vacances s’en viennent, tout le monde fait plein d’activités dehors, bref les gens sortent de leur torpeur hivernale.

Un phénomène cependant me dérange, car il met en danger les gens qui y prennent part.  Il s’agit des cyclistes qui utilisent les voies rapides, par exemple les boulevards achalandés, comme des pistes cyclables.

À chaque fois que je dépasse un cycliste sur le boulevard, je dois me tasser vers la gauche, laissant moins de place à l’automobiliste à côté de moi.  Je dois surveiller les cyclistes, qui avouons-le ne sont pas tous des experts, et souvent ils zigzaguent lorsqu’ils regardent dans leur rétroviseur.  Souvent aussi, il ne respectent pas les règlement de la sécurité routière, pourtant ces lois s’appliquent à eux aussi.

En somme, ça me met en maudit.  Qu’est-ce que vous faites là?  Allez-donc dans les vraies pistes cyclables.  Elles sont belles, aménagées et entretenues spécialement pour vous.  Vous n’avez pas d’affaires à longer les boulevards où la circulation est rapide et dense.

Après cela, les organismes comme Rimouski ville cyclable ont de la misère à justifier l’ajout de nouvelles pistes cyclables, car de toute façon, il y toujours des zinzins qui roulent là où ils ne devraient pas.  On se dit, à quoi bon payer des pistes pour eux, ils ne s’en servent même pas !

À chacun sa voie s.v.p.

Comportement des entreprises vs éducation des enfants

Politique/Économique, Société, écrit par Ralphy No Comments »

Je lance cela comme une hypothèse et sujet de réflexion :

Croyez-vous que la façon d’élever nos enfants a un impact sur le style de gestion des entreprises ?

Par exemple, dans nos cultures, nous avons tendances à réprimander nos enfants lorsqu’ils font un mauvais coup, et à les récompenser lorsqu’ils font des bons coups.  La réprimande, d’après les psychologues, amène une tendance à l’évitement, et à la dissimulation par l’enfants de ses mauvais coups.  Comme l’enfant ne veut pas être réprimandé, il aura tendance à cacher ce qu’il fait de mal pour s’en sauver.

Pour les bon coup, l’effet pervers est le contraire: il voudra se vanter de ses bons coups, et même prendre le crédit de certaines choses qui ne sont pas vraiment ses accomplissements, tout cela pour être récompensé.

Cette attitude, si conservée jusqu’à l’âge adulte, et si cet enfant devient patron d’une compagnie, se transmettra certainement dans le style de gestion de l’entreprise.  Dans le style qui dit:”Si tu veux une bonne image d’entreprise, cache tes mauvais coup, et clame tes bons coups le plus fort possible!!”.

Dans une autre culture, le style de gestion peut être très différent, selon la façon dont on élève les enfants là-bas.

Prenez pour exemple la crise que vit Toyota présentement.  On voit que cette entreprise nippone a un comportement assez transparent, comparativement à GM qui elle n’a pas crié très fort le fait que ses Pontiac Vibes font aussi l’objet d’un rappel.  Regardé dans le passé, Ford qui a caché le fait que ses Pinto pouvaient s’enflammer à cause de leur réservoir à essence…  En tout cas, je crois qu’avec un peu de recherche, il serait possible de trouver bien d’autres exemples soutenant mon hypothèse.

Qu’en dites-vous?  Croyez-vous que l’on peut voir une corrélation entre le style de gestion et l’éducation des enfants?

Voilà, c’est fait!

Benjamin, Édouard, Société, Vie personnelle, écrit par Ralphy No Comments »

Aujourd’hui nous sommes allés faire vacciner nos enfants contre la grippe A(H1N1).  Je dois vous dire que nous ressentons maintenant un grand soulagement.  Tant d’incertitudes et d’appréhensions !  Nous avions vu dans les médias comment les autres villes y passait, et combien le virus s’était approché de notre entourage.  Cela alimentait notre sentiment d’urgence.  Les dates de vaccinations étaient devancées, alors nous devions sauter sur l’occasion.

Notre plan était de ne pas faire attendre nos enfants dehors.  La journée était ensoleillée, mais très venteuse.  Alors, je me suis porté volontaire pour faire le pied de grue un peu avant l’ouverture des portes.  Nous ne voulions pas faire comme certains, et aller là-bas trop longtemps d’avance…avec nos enfants.

J’ai attendu environ une heure avant d’entrer dans l’édifice.  À ce moment, j’ai appelé ma conjointe et elle est venue me rejoindre avec les enfants.

Une fois à l’intérieur, la file avançait très rapidement.  Si bien que l’autre heure attendue a passée très rapidement.  Somme-toute, c’était bien organisé.

La piqure s’est bien déroulée, on nous a clairement expliquer en quoi consiste le vaccin, la procédure et les effets secondaires à prévoir, et PIC! voilà c’est fait.  On passe au deuxième enfant, PIC! c’est fini.  Il ne reste qu’à attendre 15 minutes.

Dans la salle d’attente, Clopin le clown amusait les enfants.

Ce soir nous n’observons aucun effet néfaste du vaccin, et nous sommes convaincu d’avoir pris la bonne décision en faisant vacciner nos enfants.  Dans 10 jours, ils seront immunisé contre la maladie.