Les têtes enflées du “talk-radio”

Société, écrit par Ralphy No Comments »

Aujourd’hui j’écoutais un talk radio et ils parlaient des opérations policières.  Une intervenante a parlé, mais s’est à peine fait entendre,   l’animateur interrompant la personne en lui disant:”Bon, vous vous êtes exprimé, maintenant c’est à mon tour…”, bref sur 10 minutes de commentaires, la personne a peut-être parlé 60 secondes entre coupées, et l’animateur les neufs autres minutes.  Là-dessus, l’animateur invoquait son droit de parler.

En écoutant la substance, on voyait que l’intervenante avait raison, mais l’animateur ne voulait pas céder, trouvant des façons originales de s’en sortir.  Finalement, après que l’intervenante eu fini son commentaire, l’animateur évoqua sa frustration en disant que tout le monde avait le droit à son opinion, que tout le monde pouvait dire pour ou contre son opinion.  Quelle hypocrisie!

Cela me choque d’entendre des animateurs de “talk radio” prétendre avoir toujours raison, et ne pas laisser de place aux intervenants.  Shame on you!  Ayez l’humilité d’admettre que parfois vous êtes dans le champ, et que vous n’avez pas la réponse à tout.

La moulinette à paroles

Société, écrit par Ralphy No Comments »

Il se tient présentement sur les paines d’Abraham un événement se nommant “Moulin à paroles”.  Une centaines de textes, lus par une centaine de lecteur, relatant, soi-disant, l’histoire du Québec.

Bon, je me dis, encore un événement trop fortement médiatisé, qui sera déficitaire sans nul doute, et qui aura fait parlé à cause de la lecture du manifeste du FLQ.

Moi je crois que vous avez bien le droit de lire ce que vous voulez (dans les limites de la loi bien sûr), mais arrêter d’aller chercher de la popularité par la controverse.  Lire un texte écrit par des terroristes, il me semble que c’est pousser un peu loin.  Pourtant, bien des fans auraient aimé entendre d’autres textes, ce n’est pas la culture qui manque.

Les créateurs de l’événement voulaient-ils glorifier le FLQ ?   Je ne le sais pas, mais on dirait que c’est comme ça.  Une bande de séparatistes qui veulent encore une fois relancer le débat sur la souveraineté du Québec, empruntant un chemin douteux.

Ce qui est ironique, c’est que l’événement se tient sur les plaines d’Abraham, et ces gens étaient contre la reconstitution de l’événement car il relatait une défaite des français.

Comme quoi l’Histoire est subjective…

–Update–

Juste après avoir entendu ce manifeste, lu par LuK Mervill, on dirait un texte de révolution qui a mené à la création de l’URSS….  Vive le Québec Libre ?  citation hors contexte ;-)  Ce qui me dégoute, c’est d’entendre des gens applaudir à la lecture de ce texte, lecture qui se voulait artificiellement fanatique.

L’ère de la souvenance

Société, Vie personnelle, écrit par Ralphy No Comments »

Je me demandais comment caractériser notre ètre technologique?  En étudiant le passé, on entend parler de l’Ère des lumières, de la Renaissance, des “dark ages”, etc.

Or, voilà que ce terme m’est venu à l’esprit:”L’Ère des souvenances”.  Pour moi, notre ère est celle qui nous permet de ne plus oublier le passer.  Plus puissant que “la tradition” ou que “la transmission de bouche à oreille”, et même de la transmission par l’écrit, notre ère, par sa technologie, nous permet de stocker, et de retrouver facilement des tonnes d’informations.  À tel point qu’une personne peut dire qu’elle se souvient de tout, qu’elle peut avoir accès aux informations rendues publiques de tous, et cela en couleurs et en mouvement.

C’est quand même épatant de constater qu’aujourd’hui, quelqu’un qui prend les moyens nécessaires peut s’organiser pour que l’on se souvienne de lui à jamais.  À partir de notre génération, si vous faites attention, vos descendants pourront avoir de belles photos et des vidéos de vous, pourrons lire vos mémoires.  C’est ce que j’appelle, la souvenance.

Mis à l’échelle planétaire, cela forme des temps où nous conserverons une très grande quantité d’information qui permettra aux générations futures de mieux évoluer, de mieux se souvenir du passé.

Histoire de crampes menstruelles

Les fils se touchent, Société, Vie personnelle, écrit par Ralphy No Comments »

Tantôt je vais au dépanneur pour aller chercher du lait, et lorsque j’arrive pour payer, je donne mes cartes, et soudainement la fille au comptoir se pogne le ventre.  Je pitonne mon NIP, elle continue de se plaindre de crampes au ventre.  Ensuite elle dit:”Ah, j’ai des maux de ventre!”.  Alors, je rétorque en terminant la transaction: “Bonne soirée, soignez-vous bien!”.

Elle répond:”ça doit être des crampes menstruelles!  ça fait mal”, et elle se plie en deux sur le comptoir.  Avec le sourire, je répond:”C’est la vie!”

Tout cela pour dire que j’avais pas besoin de savoir que c’était des crampes menstruelles, mais ça m’a fait rire quand même.  C’est un concept de service à la clientèle : le principe du “en scène, hors scène”.  Quand vous travaillez, vous êtes “en scène” et vous devez vous garder de donner des détails qui n’ont pas vraiment rapport avec le travail.

L’autre exemple c’est, l’autre fois, dans un restaurant, on se fait accueillir par la serveuse :”Bonjour, vous allez bien?”.  On répond:”Oui, et vous?”.  Elle termine en disant:”Ça pourrait aller mieux!”.  Errr! Mauvaise réponse!  On n’a pas d’affaire à savoir ça ;-)

À vous de jouer, avez-vous des exemples à donner du concept “En scène, hors scène” ?

Tellement mauvais à en devenir un cliché

à la légère, Société, écrit par Ralphy No Comments »

Le Cellulaire ne fonctionne pas !Aimeriez-vous que votre invention ou que votre produit comporte un défaut si apparent qu’il en devienne un cliché du cinéma Hollywoodien ?  Pour ma part, certainement pas!  Pour nous donner des exemples, on peut penser à des produits comme les automobiles américaines.  Combien de fois avez-vous vu dans un film le héro s’écrier :”Démarre!  Démarre!” et que l’automobile reste là en place, ou réussisse à partir à la dernière seconde?  Vous souvenez-vous du gars dans un film qui voulait appeler avec son cellulaire, mais que la pile était à plat, ou qu’il avait une mauvaise réception ?  Ou encore de la corde qui invariablement s’effrite et se brise, faisant tomber les personnages dans le vide?

Oui le cinéma présente de la fiction, mais les idées des auteurs proviennent souvent de leurs expériences personnelles, et de leurs observations de la société en général.  Alors, moi je pense qu’il y a un fond de vérité à ces clichés.  Pour que le scénario soit plausible, il faut bien que ces choses-là arrivent à du monde.  Par exemple, si personne n’avait jamais connu de problème avec la qualité de la réception sur leur cellulaire, il serait improbable qu’un scénariste utilise cette porte de sortie dans son histoire, car elle paraîtrait invraisemblable.

Ce qui est aussi amusant, c’est de voir combien notre monde de plus en plus technologique recelle de défauts avec lesquels il faut composer.  Les avantages sont souvent plus grands que les inconvénients, alors on accepte ces défauts, et on tente de les corriger.

À votre tour:  avez-vous des exemples de produits dont on exploite abondamment les défauts au cinéma ?

Obama : historique oui, un Messie non!

Politique/Économique, Société, écrit par Ralphy No Comments »

Je veux bien croire que c’est la première fois qu’une personne ayant la peau noire devient président des États-Unis, cela en soit est un fait historique important.  (entre parenthèses, on est pas prêt de voir ça au Québec).  Par contre, les gens ont l’air de penser qu’Obama sera une sorte de Messie, qui libèrera les États-Unis de son état actuel.  C’est un peu ça qui m’agace.

Je veux juste rappeler qu’Obama est un politicien, comme les autres.  Il n’est pas le premier à être charismatique et inspirant.  Il ne sera pas non plus le premier à dire qu’il ne peut pas réaliser toutes ses promesses électorales.  Enfin, il ne sera pas le premier à blâmer l’ancien gouvernement (et oui, la porte sera grande ouverte, avec toutes les gaffes de Georges W. Bush a fait…ça sera facile).

Je veux seulement que les gens gardent la tête froide…

Je souhaite à Obama beaucoup de succès et un pays prospère.

Quelques p’tites vite

Politique/Économique, Société, écrit par Ralphy No Comments »

Sans trop élaborer, voici mon opinion sur quelques sujets en format “quicky”:

  • La méthode “Calliou” ne fonctionne pas.  La preuve, Calliou est aussi détestable qu’avant et ne progresse pas d’un épisode à l’autre.
  • Dans Occupation Double, Samuel a choisi Jessica.  J’étais surpris, mais en bout de ligne, Sam n’est pas le style à trop vouloir s’attacher.  Remarquez le baisé de la victoire… les lèvres se touchent à peine… Allons-nous apprendre que tout cela était “arrangé” ?  Claudia me fait pitié, elle est triste, mais ne méritait pas un crosseur comme Samuel. Tant mieux pour elle.  En plus, la maison est tellement poche cette année, vous ne trouvez pas ?
  • Dans “le Banquier”, si vous voulez tant qu’un participant gagne 500 000$ , donnez-lui donc le chèque et qu’on n’en parle plus.  Changer les règles du jeu n’est pas juste pour ceux qui ont passé avant, et qui passeront après…  Le jeu doit rester un jeu.
  • Côté politique.  Il se passe bien des choses bizarres à Ottawa.  Un coalition se forme avec les partis de l’opposition pour gouverner à la place de Harper.  Bien, mais le Bloc, qui aurait une chance en or d’avoir plus de pouvoirs et ainsi faire encore plus progresser le Québec, décide d’appuyer la coalition, mais ne se range, ni du côté du pouvoir, ni du côté de l’opposition.  Le Bloc reste du côté des chiâleux, mais s’engage à ne pas voter contre les propositions du nouveau gouvernement.  En plus, ce nouveau gouvernement aura comme chef une personne qui s’est fait écraser massivement par les électeurs.  Belle démocratie !
  • Pendant ce temps, les pays membre de l’OPEP vont essayer de faire monter les prix de l’essence en en produisant moins et en créant une rareté.  Gang de niochons!  Ça va vous peter au visage!  Les pays qui sont en récession ne vont pas mieux se tirer d’affaire avec une telle mesure, d’où l’aggravation de la situation, et … une baisse de la consommation d’énergie.  Belle initiative les gars!
  • Finalement, il n’y aura pas de poursuites contre le policier qui a abattu un jeune dans Montréal Nord… vous savez de quoi je parle.  Sujet assez controversé, ça dépendent de quel côté de la loi d’où vous vous situez…
  • L’Onondaga est finalement rendu à son emplacement final… Sur le bord d’un tas de roches.  Ça me tente moi d’aller coucher dans un caisson de métal, au froid quasi toujours hivernal de Pointe-aux-Pères, et avec en plus le bruit des vagues qui frappent les roches.  Beau projet… dans le trou et aux frais des contribuables avant même de commencer leurs opérations.  Je ne dis pas, si ça avait été un casino, peut-être….  C’est fou ce qu’on peut se payer comme projet avec l’argent des autres.