Je lance cela comme une hypothèse et sujet de réflexion :

Croyez-vous que la façon d’élever nos enfants a un impact sur le style de gestion des entreprises ?

Par exemple, dans nos cultures, nous avons tendances à réprimander nos enfants lorsqu’ils font un mauvais coup, et à les récompenser lorsqu’ils font des bons coups.  La réprimande, d’après les psychologues, amène une tendance à l’évitement, et à la dissimulation par l’enfants de ses mauvais coups.  Comme l’enfant ne veut pas être réprimandé, il aura tendance à cacher ce qu’il fait de mal pour s’en sauver.

Pour les bon coup, l’effet pervers est le contraire: il voudra se vanter de ses bons coups, et même prendre le crédit de certaines choses qui ne sont pas vraiment ses accomplissements, tout cela pour être récompensé.

Cette attitude, si conservée jusqu’à l’âge adulte, et si cet enfant devient patron d’une compagnie, se transmettra certainement dans le style de gestion de l’entreprise.  Dans le style qui dit:”Si tu veux une bonne image d’entreprise, cache tes mauvais coup, et clame tes bons coups le plus fort possible!!”.

Dans une autre culture, le style de gestion peut être très différent, selon la façon dont on élève les enfants là-bas.

Prenez pour exemple la crise que vit Toyota présentement.  On voit que cette entreprise nippone a un comportement assez transparent, comparativement à GM qui elle n’a pas crié très fort le fait que ses Pontiac Vibes font aussi l’objet d’un rappel.  Regardé dans le passé, Ford qui a caché le fait que ses Pinto pouvaient s’enflammer à cause de leur réservoir à essence…  En tout cas, je crois qu’avec un peu de recherche, il serait possible de trouver bien d’autres exemples soutenant mon hypothèse.

Qu’en dites-vous?  Croyez-vous que l’on peut voir une corrélation entre le style de gestion et l’éducation des enfants?